Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Valérie & Co

Valérie & Co

Mon quotidien, jour après jour, avec mes enfants, mes amours, mes emmerdes...


Questions existentielles...

Publié par Valérie sur 10 Janvier 2011, 10:25am

Catégories : #HUMEUR DU JOUR

Vous ne vous êtes pas un jour posés la question du pourquoi vous étiez sur terre ?

 

Moi, ça m'arrive souvent... Aujourd'hui encore, je me le demande ! Allez savoir pourquoi ! J'ai passé un bon week-end, mes filles sont toutes les trois à l'école, il fait beau, même pas froid, je ne suis pas débordée, j'ai bien dormi... eh bien, faut croire que ça ne suffit pas !

 

Photo0012

 

 

 

 

 

Photo prise de moi et ma petite, il y a 3 ans... Elle pleurait et moi, j'étais désemparée... Cette photo me rend triste... Pourquoi la montrer ? Je ne sais pas... faut pas chercher...

 

 

 

 

 

 

 

Un jour, quelqu'un m'a dit que nous étions tous là pour accomplir quelque chose de précis... pour soi ou pour les autres... Depuis, je me pose toujours cette question : "Et moi alors, c'est pour quoi, pour qui ?"

 

Pour mes enfants ? Pour rendre un homme heureux ? Pour m'épanouir au sein d'une activité et me rendre utile et indispensable ?

 

Pour mes enfants, je fais ce que je peux mais comme la grande me le dit souvent, elle n'a rien demandé, elle n'a pas demandé à venir au monde ! Alors pur égoïsme de ma part ? J'ai fait des enfants pour combler un vide en moi et aujourd'hui, j'ai du mal à m'en occuper... Je pense quand même qu'elles ne sont pas malheureuse... peut-être même qu'elles sont heureuses !


roméo

Pour un homme ? Je n'ai jamais su vraiment comment les rendre heureux... Un divor ce, une séparation, et aujourd'hui un homme qui cherche sa place auprès de moi... Moi  q ui suis toujours accaparée par mes enfants et par toutes ces questions qui encombrent mon cerveau...

 

Me rendre utile quelque part ? Bah alors là... je ne vois vraiment pas ! Je ne suis ni indispensable, ni épanouie par un boulot quelconque...

 

J'ai des qualités, certes, comme tout le monde... mais où vais-je ? Et pourquoi ? Parfois, j'ai peur de passer à côté de ma vie... de ne pas la vivre à fond... de me mettre des barrières sans cesse... d'être spectatrice de ce que je vis ! Je vais avoir 42 ans cette année, pas de cheveu blanc, quelques petites rides qui commencent à se pointer... et il serait temps qu'il se passe quelque chose d'important maintenant... d'avoir un but pour avancer droit devant, pour ne plus subir mon passé... Si aujourd'hui, mon but est de bien élever mes enfants et de les rendre heureuse, un jour, elles partiront, elles vivront leur vie et moi... je serai un peu plus vieille... Et je ne veux pas vieillir sans avoir accompli quelque chose dont je serais fière !


pole emploi

 

J'aimerais tellement avoir ma propre entreprise, être à fond dans un travail passionnant... J'ai toujours voulu cela depuis que j'ai quitté l'école mais rien ne se fait... et je sais très bien que j'en suis la seule responsable !

 

C'est lundi, jour du rangement, du grand ménage, des courses,... tout cela est déjà presque fini ! Et je fais une pause car j'avais besoin de mettre par écrit tout ce qui se bouscule dans ma tête pour pouvoir continuer...

 

Franchement, vous êtes-vous déjà posés toutes ces questions ou alors vivez-vous votre vie comme elle vient ?

 

page-qui-tourne.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Renée 24/01/2011 12:12



Manifestement nous n'aurons jamais la réponse à ceux que pleins pleins de gens se pose sur cette question, accepter...



Valérie 24/01/2011 19:41



Oui, il faut accepter car je crois aussi que nous ne saurons qu'à la fin de notre vie... ou pas !



Renée 23/01/2011 16:14



Voilà un article qui m'interpelle (oui je cherchais à savoir quand tes douleurs ont commencé alors je fouine est là!!! bref revenons à nos montons)


Pourquoi vis t'on? Oui je me demande aussi car si est une chose qui ma tracasse c'est bien ça car pourquoi vivre pour.....mourir? Moi ca ma fait super peu car personne ne sait SI il y quqleque
choses après (personne n'est revenu nous dire) et si il n'y a rien à quoi ça sert? On est là pour faire quelque chose mais quoi, comem tu dis pour ces enfants OK mais pour un temps seulement,
pour un homem idem et rendre heureux quelqu'un passe aussi par le rendre malheureux l'un n'allant pas sans l'autre car donné de la joie du bonhuer chaque instant chaque jour et impossible...Donc
pourquoi? Tu vois tu n'est pas la seule j'espère qu'il y a un après (je suis pourtant croyante) mais.......................Bisous as tu un semblant de réponse toi?


 



Valérie 23/01/2011 20:02



Non, pas plus de réponse que toi... et en plus, je ne suis pas croyante moi ! Je pense comme me l'ont dit certains que finalement, nous sommes sur terre pour la peupler, se reproduire et faire de
son mieux pour vivre sa vie... Mais pas facile tous les jours ! ET je crois que je ne cesserai jamais de me poser des questions...



modes77 12/01/2011 21:43



Tu sais Valérie chacun essaie de remplir sa vie comme il peut.
Certains sont  matérialistes, dépensant beaucoup en se persuadant que c'est ce qui leur convient. D'autres cherchent un but. Quelques uns se donnent des objectifs à
accomplir
C'est vrai que parfois, on se sent tout petit et inutile. Mais d'un autre côté, la vie est trop courte pour ne pas en profiter. Il y a nombre de choses à découvrir (même 10 vies ne
suffiraient pas à tout connaître), de personnes à rencontrer.


Le tout, c'est d'avoir un regard neuf chaque jour en se levant, en se demandant comment rendre cette nouvelle journée totalement différente des précédentes. C'est principalement un
problème de regard sur ta vie, parfois en changeant un peu ce regard, la vie prend tout son sens


Bonne nuit


Bisous



Valérie 13/01/2011 18:23



Merci Maurice... Tu as raison, il faudrait que je change d'attitude certainement, de regard et que je prenne moins à coeur certaines choses... Et toi, tu sais de quoi tu parles... Bisous



Beatrice 11/01/2011 20:27



J'aimerais aussi vivre comme ça vient mais j'en suis incapable. J'aimerais trouver une raison de vivre, une raison d'être là. Je pense qu'à partir du moment où on a des enfants, on a une raison
de vivre... enfin, une bonne... si on trouve l'amour, c'est encore mieux... et puis, avoir des projets, même s'ils ne se réalisent pas, c'est bien aussi... ça aide et ça permet de se dire que
demain sert à quelque chose...



Valérie 11/01/2011 21:24



Ca doit être ça qui me manque... des projets ! Mais des "réalisables" qui m'obligeraient à me bouger dans le bon sens... Oui, ma raison de vivre ce sont mes enfants mais il faut nécessairement
autre chose à côté, c'est vital si on veut être épanouie et le transmettre à nos enfants... Merci pour ton témoignage... bises



anne 11/01/2011 16:34



Waow... je comprends tes interrogations... c'est bizarre moi la mort ne me faisait pas peur du tout jusqu'à ce que j'aie des enfants. Depuis je me sens un peu indispensable... et en même temps
j'ai frôlé la mort à la naissance de mon dernier et le fait d'être restée du bon côté m'a donné une sorte de confiance en la vie (biensûr ça ne veut rien dire au final mais ça m'a rendue plus
forte).


Pour ton souci de laisser une trace ou faire quelquechose, je sais que pour moi chaque fois que j'ai pensé que je devais faire de grandes choses ça m'a paralysée. Lorsque je m'en rends compte je
me focalise sur des petites choses mais importantes et je me dis que je dois faire bien mes tâches du jour ! et parfois petit à petit ça prend forme... Mon seul conseil vu que je te lis et
regarde depuis quelque temps maintenant c'est que tu est très capable de création alors j'aimerais t'offrir un livre. Si tu peux m'envoyer ton adresse en privé par retour de mail... c'est une
méthode pour libérer sa créativité et à mon avis bien plus que ça. Je vais le faire à partir du mois de février pour moi. Sinon je te donnerais juste le titre du livre.


En tous cas je te tire mon chapeau pour tout ce que tu vis et que tu partages sur le blog... peut être c'est ça ton oeuvre à toi... à travers ton chemin nous apprenons tous... et en premier une
chose capitale - l'humilité.


Bonne soirée à toi !


Anne



Valérie 11/01/2011 19:04



C'est super gentil ce que tu m'écris ! Je suis flattée par tant de compliments... Oui, c'est vrai que quelqu'un qui a frolé la mort sait certainement plus apprécier la vie, tout simplement...
Mais ça reste humain de toujours se poser des questions et de toujours rechercher plus... Bonne soirée à toi aussi, bisous



anne 11/01/2011 09:23



Valérie,


C'est bien de se poser des questions... pourquoi on est là ? pour moi la réponse est simple... c'est la vie qui l'a voulu... nous sommes tous là pour continuer la vie et y contribuer comme on
veut, comme on peut... Il ne s'agit pas de choses grandioses, mais de suivre le fil de la vie.


Ta fille dit qu'elle n'a rien demandé... mais j'ai envie de lui dire que si elle est là c'est parce qu'elle voulait vivre... combien de fausses couches, de maladies, d'accidents... et pourtant
elle est là bien vivante. A travers sa violence, son mal être elle dit chaque jour qu'elle veut vivre, vivre mieux. Sa vie lui appartient, quelquepart, elle l'a choisie.


Pour la reconnaissance des enfants, je pense comme toi, il ne faut pas leur donner dans l'espoir qu'ils nous seront reconnaissants, on leur donne parce que c'est le rôle d'un parent de donner à
ses enfants... et de toutes façons on leur donne souvent pas bien ou pas ce dont ils ont besoin mais ils grandissent avec notre amour et ils continuent eux aussi à améliorer la vie.


Quand à ton chemin personnel, aie la foi, que tu vas le trouver, tu es en phase de changement et c'est forcément turbulent... laisses toi un peu bercer par toutes ces vagues...


Je te souhaite bon courage en tous cas et merci pour ce partage qui est le lot de la plupart d'entre nous !


Bises


Anne


 



Valérie 11/01/2011 13:27



Merci Anne pour ton témoignage... C'est vrai qu'on est avant tout sur Terre parce que c'est la Vie, nous sommes la Vie ! Mais je me dis toujours que chacun a quelque chose à y apporter : donner
la vie à son tour, créer quelque chose, faire du bien autour de soi... Depuis toute petite, j'ai toujours eu peur de la mort... Je me dis que ce n'est pas possible que l'on parte comme ça...
c'est bizarre et tout ce qu'on veut ma façon de penser, mais je me dis que je ne peux pas ne plus être un jour... Tu comprends ce que je veux dire ? Alors, j'aimerais laisser quelque chose de mon
passage... Mon père, par exemple, a laissé une trace de son travail dans la commune où il a presque toujours vécu. Il a restauré des "monuments" de la commune... Il est toujours là, je te
rassure... Je suis très fière de lui... C'est peut-être de lui que je tiens tout ça... Lui aussi a toujours eu peur de vieillir et de la mort. D'ailleurs, même en retraite (il était à son
compte), il travaille toujours beaucoup (pour lui, pour les autres) et se donne à fond tout le temps dans tout ce qu'il fait... J'aimerais tellement suivre sa voie, son exemple !



Moi.S 11/01/2011 07:56



Bienvenue au club !!!


Alors oui je me suis posée les mêmes questions que toi et parfois j'arrête de me les poser et vis comme vient la vie, c'est très paradoxal en fait.


Par moment j'ai envie de tout gérer et à d'autres, je me laisser porter ...


Par contre, je ne me demande pas pourquoi je suis là, ni pour qui, j'ai envie de dire que la plus belle chose que j'ai faite ce sont mes enfants (même s'ils ne sont pas 100% parfaits comme toute
maman le souhaiterait ;-) pour le reste je ne me pose même pas la question.


Allez, allez, ça va aller, je pense que l'on a toutes des moments de vide immense, des instants où l'on se remet en question ... Une petite dépression qui pointe le bout de son nez ... C'est rien
mais il ne faut pas être têtue et se faire aider ... Je peux t'en parler, je connais bien, cela fait 5 ans que je suis suivie et je commence juste à baisser les doses, c'est long mais sans aide
médicamenteuse c'est l'enfer ...


Je te souhaite une bonne journée.


BizooS.



Valérie 11/01/2011 13:28



Oui, des moments de doute, d'ennui aussi, une petite dépression qu'il faudrait soigner... Mais je suis comme ça, des hauts et des bas sans arrêt... jusqu'au jour, où, enfin, je trouverai ma
voie... Bisous



Thalie 10/01/2011 21:26



Je te raconterai en détail par mail si tu veux. Une rencontre et un déclic en 2005, avec une personne qui me dit de me réveiller, que je ne suis pas une belle au bois dormant au fond. Et moi qui
ait envie de faire un bilan de compétences depuis longtemps, je me suis lancée.


Il en est ressortie que j'étais faite pour être indépendante, ce que je voulais depuis longtemps. mais que j'avais trop de peur et de barrière à règler avant (oui, je suis tombée sur une personne
"à part" dans ce bilan). Au fond de moi je le savais bien, alors j'ai commencé un travail avec une psychologue comportementale. Que j'ai trouvé par hasard, parce que j'en avais vraiment envie et
besoin. Le tout étant de se faire confiance et de ne pas hésiter à partir si tu ne sens pas la personne.


Et depuis 2008, je suis accompagné en coaching, par Marie-Lore, entre autre personne. Petit à petit, j'ai trouvé ma place, j'ai laissé tombé des peurs, trouvé mes envies, pris confiance. J'ai
encore du travail mais il y a 6 mois, j'ai crée mon activité et aujourd'hui, elle se développe à son rythme (il y a un lien sur mon blog si tu veux voir). 


Il ne faut pas être effrayée par le temps, il n'a pas d'importance. Le changement demande du temps de toute façon. Mais c'est du bonheur de trouver enfin des réponses à ses questions et d'être
mieux dans sa vie!


Bon courage à toi


 



Valérie 11/01/2011 13:29



Oui Thalie, je veux bien que tu m'envoies un mail pour tout m'expliquer... Cela m'intéresse beaucoup... Je suis déjà aller sur ton blog mais je vais y retourner car ça fait un moment... Merci
d'avance, bisous



catiechris 10/01/2011 19:47



bisous du soir !



Valérie 10/01/2011 20:36



Bisous Catie... (j'ai bien reçu ton mail et je t'en remercie)



Thalie 10/01/2011 19:24



Bonjour Valérie


Je me la suis posée pendant longtemps cette question. Un job qui ne me plaisait plus, à 35 ans. Que je gardais parce que j'étais bien payée, que je voulais finir de payer mon appart...et que je
ne savais pas quoi faire d'autre.


Petit à petit, pas à pas, j'ai commencé à trouver des réponses. Comme dis Marie-Lore, se poser la question ouvertement, c'est déjà un pas énorme. Ensuite, de mon expérience, je sais juste que
sans une aide extérieure, je n'y serai pas arrivée. Chacun choisira l'aide qui lui convient, mais pour moi, c'est indispensable, de pousser la porte de quelqu'un et de ne pas rester seule avec
ces questions.


Tu as commencé à le faire avec cet article, bravo à toi.


Bonne soirée, belle et heureuse année 2011 aussi.



Valérie 10/01/2011 20:41



Merci Thalie d'être passée me voir et pour ta réponse. Je te souhaite à toi aussi une très belle année...


Côté boulot, j'aimerais tellement m'accomplir ! Quelle porte as-tu poussé toi pour te faire aider ? Je sais juste que je voudrais être indépendante, avoir une activité passionnante et captivante,
j'aimerais aussi pouvoir concilier ma vie professionnelle et ma vie familiale car trois enfants à gérer, ce n'est pas rien... J'ai changé tellement souvent de job... au moins, je sais ce que je
ne veux plus faire ! Pas facile de se mettre à son compte en plus sans apport financier... et je ne voudrais pas me planter non plus !


Ah là là ! J'espère vraiment que 2011 m'apportera des réponses et m'ouvrira un avenir meilleur...


Gros bisous Thalie



carole 10/01/2011 19:09



Oufff vaste question... à laquelle je ne sais répondre ... Bon courage et gros bisous ma p'tite Valérie !



Valérie 10/01/2011 20:36



Oui, pas facile d'y apporter des réponses comme ça... Gros bisous Carole



Marie-Lore 10/01/2011 18:15



Valérie,


Voila ce que je vous souhaite en 2011 de trouver toutes les réponses à ces questions. "Quelle est ma place dans l'univers".


Au travers de mon travail depuis deux ans, j'entends de plus en plus ces questions et je trouve cela plutôt sain. Nous ne faisons plus partie de ces
générations qui ont sacrifié leur épanouissement ou leur bonheur parce qu'on ne leur avait jamais donné l'autorisation de pouvoir imaginé qu'il pouvait être heureux chaque jour dans leur
vie.


Comment y répondre à ces nombreuses questions et comment savoir si ce sont de "bonnes" réponses?


Peut-être en ce posant une seule question par jour seulement et avoir trouvé la réponse le soir avant de se coucher. Une vraie réponse, c'est une réponse
qui résonne à l'intérieur et qui nous fait nous sentir bien en nous, en phase avec ce que nous sommes.


Trouver sa place prend du temps. Trouver sa place c'est se sentir bien n'importe où. Je vous le souhaite. Laissez vous le temps de trouver, se poser
cette question est le vrai premier pas vers la réponse. 


Bonne semaine!


Marie-lore



Valérie 10/01/2011 18:53



Merci Marie-Lore... Alors si je me pose des questions, c'est que ça va bouger en fait... Une seule question par jour... je vais essayer...


Bonne semaine à vous aussi, bisous


 



José 10/01/2011 15:43



Tout le monde s'est posé ces questions au moins une fois dans la vie... Et moi aussi, à un moment donné, ou même plusieurs moments... Mais le temps qui passe finit par arranger les choses... Tu
as accompli le plus beau travail au monde, celui de faire des enfants, et tu seras fière de ça dans les bons moments, un peu moins dans les mauvais moments, c'est normal... tout le monde passe
par là! Élever des enfants c'est un boulot monstre, une entreprise énorme, avec des hauts et des bas. Un jour les enfants s'en vont en laissant un vide, mais aussi un soulagement du devoir
accompli.


Sois fière de ce que tu fais, toutes les mères du monde on du mérite. Mais le revers de la médaille est la souffrance engendrée parfois dans ce métier de parent...


Courage et remets toi!


Bisous



Valérie 10/01/2011 16:13



Merci José... Tu me "tires" les larmes des yeux... Je sais bien que je devrais être fière d'élever mes enfants mais j'ai envie d'autre chose dans ma vie... Elles remplissent bien mes journées
avec tout le travail que cela donne mais ras le bol en ce moment... enfin, non pas que je ne fasse pas avec un peu de plaisir ce que j'ai à faire mais si seulement je savois quoi faire d'autre !
Oh, et puis j'ai fait des cauchemars cette nuit... ça doit être ça qui m'a un peu remué ce matin !



gégette 10/01/2011 14:51



Un très gros bisous...



Valérie 10/01/2011 17:17



Merci Gégette ! Bisous à toi aussi...



zaza67 10/01/2011 14:20



On se pose tous des questiosn c'est normal, encore plus quand on a le mal de vivre !


mais uajourd'hui après des évèenements compliqués et un passage chez une pshychiatre 5/6 séances, je ne me pose plus toutes ces questions, je vie en avançant, même si tout les jours se
ressemblent parfois et je regarde devant moi, j'aoublie le passé je garde autr ès loin de moi des bons et des mauvais moments de ma vie ,


Je ne connais pas la solution, je serais vraiment prétencieuse !


Sache qu'on a qu'une vie alors si quelques chose te motive, fonce pas tête baissé mais va ou le vent de mène , ne te retourne pas sur ton passé , tes enfants te seront reconnaissant + tard ,
n'attend rien des autres, puisse ton énergie au fond de toi !


Tu as tout ce qu'il faut pour t'épanouir !


Reste confiante  surtout !


Et écrit quand cela ne va pas !


Je t'embrasse bien fort et pense à toi !


Zaza



Valérie 10/01/2011 17:19



Oui, je devrais sans aucun doute consulter ! Ca me permettrait peut-être d'évacuer ! J'espère bien qu'elles seront reconnaissantes avec tout ce que je fais, tout l'investissement pour elles...
mais je n'attends rien en fait, juste qu'elles soient heureuses plus tard ! Le passé est dur à oublier parfois ! J'en parle pour moins en souffrir mais parfois il nous rattrape... Bisous Zaza



vivi 10/01/2011 14:09



Euh, franchement, oui, je me suis déjà posé pas mal de ces questions. Je crois qu'à un moment donné on arrive à un tournant de sa vie (par exemple quand les enfants grandissent, quand on passe la
quarantaine ou quand on s'est installé dans une vie de couple un peu routinière) où l'on remet pas mal de choses en cause. Mais si on a envie de la changer, il faut foncer. Sinon, on
risque d'être aigri et de le regretter pour le restant de ses jours. Ton bilan de compétences va sûrement t'aider à y voir un peu plus clair et quand tu sauras où tu veux aller et ce que tu
veux faire désormais, tu iras beaucoup mieux. Bises. V.



Valérie 10/01/2011 17:30



J'espère que ça va m'aider mais je n'en suis pas pleinement convaincue car j'ai peur que la personne qui me suit cherche à tout prix à m'engager dans une voie, qui a l'air de me plaire, mais sans
vraiment approfondir, sans vraiment se soucier si c'est vraiment cela que je veux... au fond de moi ! Ils ont des objectifs : un retour au travail ou une formation ou une école... très peu
d'échec m'a t-elle dit... ! Ouais... on verra bien !



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents